Conte De La Sécheresse Oculaire

Conte de la sécheresse oculaire

Par Sarah Dardarian, I-MED Pharma

La sécheresse oculaire représente une préoccupation croissante. On estime que 30 % de la population canadienne en est atteinte, et il est important de se rappeler que ce problème peut toucher tout le monde, peu importe l’âge. Un dépistage régulier par un professionnel des soins de la vue, l’adoption de mesures préventives, comme de limiter le temps passé devant un écran, et l’intégration de solutions de prise en charge adéquates sont essentiels pour réduire la progression de la maladie et soulager les symptômes d’inconfort.

Dans les paragraphes qui suivent, vous en apprendrez plus sur les dangers de la sécheresse oculaire, racontés dans une histoire créative. Nous vous invitons à parcourir cette aventure jusqu’à la fin afin de découvrir la morale de ce charmant conte de fées.

« Il était une fois un royaume en bonne santé et bien hydraté, et tous ceux qui y habitaient prospéraient, unis dans leur désir de vivre dans le confort et le soulagement le plus total. Cependant, le royaume était menacé par un terrible fléau, la Sécheresse oculaire, aussi appelée Syndrome de l’œil sec, qui détestait l’hydratation et enviait le confort constant des habitants. L’horrible calamité fomenta un complot sournois visant à saper de façon chronique l’humidité et la stabilité de ces vaillantes terres. Encore pire, la terrible Sécheresse oculaire n’était que l’un des membres d’un groupe notoire de maladies de la surface oculaire, qui comprenait Blépharite et DGM.

Les habitants de ce royaume prospère ne se méfiaient de rien, mais ils se retrouvèrent en désarroi lorsque la Sécheresse oculaire s’installa, leur qualité de vie se trouvant grandement diminuée sous son joug en raison des symptômes d’inconfort. Ils savaient qu’ils devaient se défendre contre cette menace chronique; ils demandèrent donc conseil à un guérisseur voisin, lequel possédait la sagesse et le savoir qui leur permettraient de délivrer leurs terres autrefois stables de la Sécheresse oculaire.

Le guérisseur prescrivit une stratégie de prise en charge afin de maîtriser la Sécheresse oculaire, recommandant aux habitants de retenir les services de trois puissants chevaliers, I-VU®, I-LID ’N LASH® et I-DROP®, qui s’étaient déjà livrés à plusieurs batailles et connaissaient les techniques de combat les plus récentes. Ces chevaliers répondirent à l’appel des habitants et ensemble, ils trouvèrent une solution pour libérer le royaume de l’emprise de la Sécheresse oculaire.

Le premier assaut fut lancé par I-VU®, un chevalier pur et fort, formulé avec soin à partir d’ingrédients essentiels. Il attaqua la Sécheresse oculaire de façon généralisée sous sa forme rTG. Cette charge concentrée affaiblit la Sécheresse oculaire.

Vint ensuite I-LID ’N LASH®, un chevalier puissant possédant des propriétés à la fois nettoyantes et hydratantes. Il anéantit les débris et la charge microbienne qui alimentaient la Sécheresse oculaire.

Finalement vint le tour d’I-DROP®, un chevalier adaptable connu pour sa loyauté. Il recouvrit le royaume en entier de ses propriétés viscoadaptatives de façon à le protéger contre l’influence de la Sécheresse oculaire, lui donnant ce dont il avait le plus besoin : de l’hydratation et de la stabilité.

Incapable de demeurer dans ces terres maintenant protégées, la Sécheresse oculaire, affaiblie, fut forcée de battre en retraite. Les habitants se réjouirent!

Les trois chevaliers, constatant les ravages que pouvait causer la Sécheresse oculaire et s’inquiétant de futures menaces provenant des maladies de la surface oculaire, firent vœu de se battre nuit et jour afin de protéger le royaume redevenu prospère, parce que ses habitants méritaient ce qu’il y a de mieux pour pouvoir vivre dans le confort et le soulagement.

C’est ainsi que s’acheva le règne de l’effroyable Sécheresse oculaire, et tous les habitants du royaume vécurent heureux et hydratés à jamais. »

Cette histoire est peut-être inventée, mais nous espérons qu’elle a réussi à transmettre l’importance d’une bonne hygiène oculaire au quotidien et de la prise en charge de la sécheresse oculaire. Que vous présentiez ou non des symptômes de cette affection, il est important de consulter régulièrement un professionnel des soins de la vue pour un examen de vos yeux et de prendre des mesures proactives pour préserver votre santé oculaire, par exemple en limitant le temps que vous passez devant un écran et en adoptant une saine alimentation, afin de prévenir et de réduire la progression de la sécheresse oculaire et des troubles de la surface oculaire. Pour une évaluation complète de la sécheresse oculaire, cherchez une clinique spécialisée près de chez vous qui est axée sur le diagnostic, la prise en charge et le traitement.

L’initiative du Tear Film & Ocular Surface Society Dry Eye Workshop II (TFOS DEWS II), qui a fait appel à 150 experts en recherche fondamentale et clinique des quatre coins du monde, a inclus dans son rapport des recommandations pour la prise en charge et le traitement par étapes de la sécheresse oculaire. La première étape comprend entre autres l’éducation sur la maladie, la supplémentation au moyen d’acides gras essentiels, la lubrification des yeux, l’hygiène des paupières et l’utilisation de compresses chaudes[1].

Selon ces recommandations, un plan adéquat de prise en charge à la maison peut intégrer des produits comme la gamme de suppléments nutritionnels pour les yeux secs I-VU®, la gamme de produits d’hygiène oculaire I-LID ’N LASH®, la gamme de larmes artificielles viscoadaptatives sans agent de conservation I-DROP® et les accessoires pour les yeux secs comme notre masque thérapeutique par le froid et la chaleur. Vous trouverez également dans notre section Recettes du CHEF des recettes amusantes pour intégrer à votre alimentation des acides gras oméga-3, qui sont essentiels à la santé des yeux.

Nous faisons de la santé oculaire une priorité et nous espérons qu’il en va de même pour vous. Prenez chaque année rendez-vous avec votre professionnel des soins de la vue et tenez la sécheresse oculaire à distance!


[1] Craig, Jennifer P., J. Daniel Nelson, Dimitri T. Azar, Carlos Belmonte, Anthony J. Bron, Sunil K. Chauhan, Cintia S. de Paiva et coll. (2017). « TFOS DEWS II Report Executive Summary », The Ocular Surface, vol. 15, no 4, p. 802-812. https://doi.org/10.1016/j.jtos.2017.08.003.

Back To Top