skip to Main Content
L’hygiène Oculaire Dans Le Traitement Des Infestations Par Demodex, Des Blépharites Et Du DGM

L’hygiène oculaire dans le traitement des infestations par Demodex, des blépharites et du DGM

La sécheresse oculaire est un trouble répandu partout dans le monde; au Canada seulement, elle touche plus de 6,3 millions de personnes[1]. Les symptômes accompagnant la sécheresse oculaire, qui peuvent comprendre des démangeaisons, une sensation de brûlure, la formation de croûtes, des rougeurs et de l’enflure au niveau des paupières, réduisent la qualité de vie, tant en ce qui concerne la santé que la vue. Au fil du temps, ils peuvent aussi endommager la surface oculaire. De plus en plus de spécialistes des yeux reconnaissent la nécessité de diagnostiquer et de traiter ce trouble courant[2] et plusieurs progrès ont été réalisés au cours des dix dernières années tant sur le plan des traitements que des connaissances à ce sujet[3], de sorte qu’il existe maintenant des moyens de prendre en charge et de contrôler les symptômes de la sécheresse oculaire. Les causes de la sécheresse oculaire sont variées, allant des troubles de la vue aux facteurs environnements en passant par certaines habitudes de vie. La présente publication se penche sur trois aspects de ce problème : l’infestation par Demodex (des acariens sur les paupières), la blépharite (une inflammation des paupières) et le dysfonctionnement des glandes de Meibomius (ou DGM). L’hygiène oculaire quotidienne joue un rôle important dans la prise en charge de ces trois affections, tant pour la prévention que le soulagement des symptômes, et permet de contrôler la sécheresse oculaire en général.

Qu’est-ce qu’une infestation par Demodex?

Les Demodex sont des acariens à huit pattes de la famille des arthropodes. Ils peuvent vivre sur les follicules des cils et, lorsqu’ils sont nombreux, peuvent bloquer physiquement les glandes sébacées, y compris les glandes de Meibomius dans lesquelles ils s’installent. Les infestations par Demodex sont plus fréquentes qu’on ne le pense généralement[4], et le pourcentage de personnes colonisées par ces acariens augmente avec l’âge. Il est normal de retrouver quelques acariens Demodex sur les cils et les paupières d’une personne en santé; toutefois, lorsque la peau et les cils ne sont pas nettoyés régulièrement et en profondeur, les acariens peuvent proliférer et donner lieu à une infestation. En plus des symptômes désagréables associés à une infestation par Demodex, comme les démangeaisons, la sensation de brûlure, la formation de croûtes et les rougeurs au niveau des paupières, les acariens produisent des pellicules cylindriques sur les cils[5] et peuvent contribuer à plusieurs autres troubles de la peau et des yeux, comme la rosacée et la blépharite[6].

Qu’est-ce qu’une blépharite?

La blépharite a une définition toute simple : il s’agit d’une inflammation des paupières (ou du bord des paupières). Elle peut être causée par différents facteurs, comme des bactéries, des virus ou des parasites[7]. Ce trouble oculaire est l’un des plus courants, affectant tant les enfants que les adultes. Il peut être difficile à prendre en charge et prend souvent une forme chronique. La blépharite est associée à une vaste gamme de symptômes, partageant certains d’entre eux avec la sécheresse oculaire : l’irritation, le larmoiement, la sensation de brûlure, les rougeurs, la formation de croûtes sur les paupières, la sensibilité à la lumière et la sensation d’avoir un corps étranger dans les yeux. Elle peut causer de l’inflammation dans les sections antérieure (comme la base des cils) et postérieure (qui entre en contact avec la cornée) de la paupière, en plus d’affecter les glandes de Meibomius, entraînant un DGM. Elle peut aussi être causée par des acariens Demodex, puisque leur prolifération et les déchets qu’ils produisent peuvent bloquer les follicules et les glandes et causer de l’inflammation[8].

Qu’est-ce que le DGM?

Le dysfonctionnement des glandes de Meibomius est un terme général utilisé pour décrire une affection chronique complexe altérant le fonctionnement des glandes de Meibomius. Situées dans les paupières, ces glandes produisent du meibum, une substance huileuse dans le film lacrymal qui joue un rôle important dans la santé des yeux et le confort oculaire. Les patients qui présentent un DGM peuvent produire moins de meibum, ou encore du meibum de qualité inférieure, et, puisque cette substance est responsable de ralentir l’évaporation du film lacrymal, leurs larmes s’évaporent plus rapidement, exposant les yeux à des dommages de la surface oculaire et à de l’inconfort. Certains patients avec DGM sont asymptomatiques, tandis que d’autres présentent des symptômes semblables à ceux des autres troubles de la sécheresse oculaire, comme une sensibilité à la lumière, des infections des yeux, la sensation d’avoir un corps étranger dans les yeux, la sécheresse et l’inflammation[9]. Plusieurs facteurs peuvent augmenter le risque de développer un DGM, y compris l’âge, la prise de certains médicaments, le port de lentilles de contact et certains facteurs environnementaux (comme l’utilisation prolongée d’écrans, la pollution de l’air et les changements saisonniers).

L’importance de l’hygiène oculaire quotidienne pour la prise en charge de l’infestation par Demodex, de la blépharite et du DGM

Infestation par Demodex

Pour prendre en charge l’infestation par Demodex, les cils et les paupières sont généralement essuyés et nettoyés au moyen d’une solution à base d’huile d’arbre à thé[10]. L’huile d’arbre à thé possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et anti-inflammatoires; elle fait partie des solutions les plus efficaces pour combattre ces acariens. L’utilisation d’une solution contenant seulement 5 % d’huile d’arbre à thé dans le cadre de vos pratiques d’hygiène oculaire peut aider à éradiquer les acariens Demodex et à réduire l’inflammation des yeux[11]. Les produits I-LID ’N LASH® PRO et I-LID ’N LASH® PLUS sont indiqués comme traitement combiné chez les patients qui nécessitent un nettoyage plus rigoureux de la région périorbitale, comme ceux qui présentent une infestation par Demodex. Ce processus en deux étapes consiste en une application en clinique, par un professionnel, de la solution I-LID ’N LASH® PRO (qui contient 20 % d’huile d’arbre à thé) suivie d’un nettoyage quotidien à la maison, par le patient, au moyen des lingettes I-LID ’N LASH® PLUS (qui contiennent 5 % d’huile d’arbre à thé). Une fois les acariens Demodex éliminés, il est important de continuer à nettoyer les paupières et les cils quotidiennement au moyen des lingettes I-LID ’N LASH® pour prévenir de nouvelles infestations.

Blépharite

Le nettoyage quotidien des paupières est essentiel à la prise en charge de la blépharite. Puisque ce trouble est souvent chronique, il est important de continuer à nettoyer les paupières tous les jours, même en l’absence de symptômes, pour aider à prévenir leur réapparition[12]. La prise en charge de la blépharite comprend habituellement l’application de compresses chaudes sur les paupières pour favoriser la sécrétion d’huile, suivie d’un massage des paupières et d’un nettoyage des paupières et des cils. Le masque thérapeutique pour les yeux I-RELIEFTM d’I-MED Pharma procure une thérapie par la chaleur humide afin d’accroître la circulation sanguine et de stimuler la production d’huile lipidique. Après la thérapie par la chaleur, I-LID ’N LASH® est utilisé pour nettoyer et éliminer les débris oculaires. En cas de blépharite attribuable à une infestation par Demodex, le nettoyage en deux étapes au moyen de la solution I-LID ’N LASH® PRO et des lingettes I-LID ’N LASH® Plus peut aider à soulager les symptômes causés par les acariens.

DGM

La prise en charge du DGM vise à accroître la qualité et la quantité du meibum produit, ce qui permet d’accroître la qualité et la quantité des larmes afin de protéger la surface oculaire et de soulager les symptômes. Commencez par vous informer à ce sujet afin de savoir quels médicaments, quelles habitudes de vie et quels risques environnementaux peuvent contribuer au dysfonctionnement des glandes de Meibomius. Vous pouvez ensuite modifier votre alimentation de façon à consommer davantage d’acides gras essentiels, ce qui peut aider à soulager les symptômes de la sécheresse oculaire et du DGM[13]. Vous pouvez augmenter votre apport quotidien en acides gras essentiels en intégrant l’un des produits de vitamines I-VU® d’I-MED Pharma à votre routine quotidienne. Le DGM peut également être pris en charge en améliorant l’écoulement du meibum, ce qui peut être fait en réchauffant les paupières afin d’en favoriser la production. Le masque thérapeutique pour les yeux I-RELIEFTM d’I-MED Pharma procure une thérapie par la chaleur humide afin de stimuler la production d’huile lipidique. Finalement, l’hygiène des paupières est l’un des aspects les plus importants de la prise en charge du DGM, puisque les bactéries et les parasites comme les acariens Demodex peuvent aussi contribuer aux symptômes[14]. Nettoyez la région oculaire et enlevez les débris au moyen d’I-LID ’N LASH®.

L’importance de l’hygiène oculaire quotidienne dans la prévention de la sécheresse oculaire

L’hygiène oculaire quotidienne est essentielle pour prévenir plusieurs troubles de la sécheresse oculaire. Un nettoyage quotidien au moyen des produits appropriés contribue à l’atteinte et au maintien d’une santé des yeux optimale. Puisque les paupières sont entourées de structures saillantes, comme le nez, les joues et les sourcils, elles sont moins facilement accessibles, de sorte que nos yeux sont souvent négligés par nos pratiques d’hygiène quotidiennes. L’utilisation quotidienne d’I-LID ’N LASH® aide à assurer une bonne hygiène oculaire, tandis que les produits I-LID ’N LASH® PLUS et I-LID ’N LASH® PRO, qui contiennent tous deux de l’huile d’arbre à thé, permettent un nettoyage plus rigoureux lorsque nécessaire.

I-MED Pharma est fière d’offrir une vaste gamme de produits pour aider à prendre en charge les symptômes de la sécheresse oculaire, comme des larmes artificielles sans agent de conservation, des produits d’hygiène oculaire, un onguent de nuit pour la sécheresse oculaire, un masque thérapeutique pour les yeux et des suppléments nutritionnels. Consultez un professionnel des soins de la vue pour en savoir plus sur les produits pour la sécheresse oculaire qui conviennent le mieux à vos besoins précis.

 

 

[1] Barbara Caffrey et coll., « Prevalence of dry eye disease in Ontario, Canada: A population-based survey », The Ocular Surface 17, no3 (2019) : 526, http://www.elsevier.com/locate/jtos.

[2] « Improving the Identification, Diagnosis, and Treatment of Dry Eye », Ophthalmology Times 43, no 12 (15 juillet 2018) : SS3+, https://link.gale.com/apps/doc/A551168301/AONE?u=lond95336&sid=AONE&xid=a5faef3f.

[3] Bill Kekevian, « Modernize Your Methods of Dry Eye Care: Put Your New Understanding of Ocular Surface Dynamics into Action with These Updated Guidelines » Review of Optometry 154, no 8 (15 août 2017) : S11+, https://link.gale.com/apps/doc/A503775035/AONE?u=lond95336&sid=AONE&xid=f4683e24.

[4] « Improving the Identification », SS3+.

[5] Jingbo Liu, Sheha Hosam et Scheffer CG Tseng, « Pathogenic Role of Demodex Mites in Blepharitis », Current Opinion in Allergy and Clinical Immunology 10, no 5 (2010) : 507, https://doi.org/10.1097/ACI.0b013e32833df9f4.

[6] Yucel Karakurt et Erhan Zeytun, « Evaluation of the Efficacy of Tea Tree Oil On the Density of Demodex Mites (Acari: Demodicidae) and Ocular Symptoms In Patients With Demodectic Blepharitis », Journal of Parasitology 104, no 5 (2018) : 475, https://doi.org/10.1645/18-46.

[7] Kristina Lindsley et coll., « Interventions for Chronic Blepharitis », Cochrane Database of Systematic Reviews 5 (16 mai 2012) : 7, https://doi.org//10.1002/14651858.CD005556.pub2.

[8] Lindsley, « Interventions for Chronic », 7.

[9] Priyanka Chhadva, Raquel Goldhardt et Anat Galor, « Meibomian Gland Disease: The Role of Gland Dysfunction in Dry Eye Disease » Ophthalmology 124, no 11 (novembre 2017) : S24, https://doi.org/10.1016/j.ophtha.2017.05.031.

[10] William Ngo, Lyndon Jones et Etty Bitton, « Short-Term Comfort Responses Associated With the Use of Eyelid Cleansing Products to Manage Demodex folliculorum », Eye & Contact Lens 44, no 6 (novembre 2018) : S87, https://doi.org/10.1097/ICL.0000000000000415.

[11] Liu, Hosam et Tseng, « Pathogenic Role », 505.

[12] Lindsley, « Interventions for Chronic », 7.

[13] Tommy CY Chan et coll., « Update on the Association Between Dry Eye Disease and Meibomian Gland Dysfunction », Hong Kong Medical Journal 25, no 1 (31 janvier 2019) : 44, https://doi.org/10.12809/hkmj187331.

[14] Chan, « Update on the Association », pp. 42-43.

 

 

 

 

Back To Top