skip to Main Content

ÉTABLIR VOTRE CLINIQUE DE SÉCHERESSE OCULAIRE

POUR ÉTABLIR UNE CLINIQUE DE SÉCHERESSE OCULAIRE PROSPÈRE, IL FAUT COMPRENDRE L’IMPORTANCE D’IDENTIFIER CORRECTEMENT LES PATIENTS AUX YEUX SECS ET CE, DE FAÇON SYSTÉMATIQUE

Il est estimé que 30 % des Canadiens souffrent de sécheresse oculaire (s.o.).  C’est une affection qui peut toucher n’importe qui, peu importe l’âge.  De nombreuses personnes ne savent pas qu’elles souffrent de sécheresse oculaire parce qu’elles n’éprouvent aucun symptôme. Cependant, si elle demeure non traitée, cette maladie peut altérer la santé de l’œil.

Il est aussi estimé que 50 % des patients qui mettent les pieds dans la clinique d’un optométriste ou d’un ophtalmologiste souffrent de sécheresse oculaire.  C’est une occasion en or pour les professionnels des soins de la vue de faire croître leur clinique en identifiant les patients qui souffrent de sécheresse oculaire et en convaincant ces derniers d’adhérer à un plan de traitement qu’ils comprendront pleinement.

Pour établir une clinique de sécheresse oculaire prospère, il faut pouvoir diagnostiquer et traiter les patients aux yeux secs de façon rapide et adéquate.  Pour ce faire, les professionnels des soins de la vue doivent instaurer une démarche systématique de diagnostic et de traitement de cette maladie multifactorielle, en se servant de tous les paramètres quantifiables à leur disposition.

Ces paramètres comprennent le temps de rupture du film lacrymal, le marquage cornéen, la meibographie, les résultats du questionnaire du patient et l’osmolarité lacrymale.  Une fois qu’une démarche systématique est établie pour le diagnostic et le traitement, les médecins ont un outil précieux en main pour les aider à facilement évaluer et traiter leurs patients aux yeux secs.  Cet outil (l’algorithme) produit des données mesurables qui, en plus d’identifier le diagnostic et les meilleures options de traitement, aident le patient à clairement comprendre ses résultats. Cela fait en sorte que le patient se sent plus en contrôle face à son état et est mieux disposé à adhérer à sa stratégie de traitement.

DIAGNOSTIQUER LA SÉCHERESSE OCULAIRE DANS VOTRE CLINIQUE

1. Instaurez un algorithme concis pour remédier à la sécheresse oculaire

Dr Henri Reis, propriétaire de la clinique Integra Eye Care Centre à Burnaby (C.-B.), a créé un algorithme de sécheresse oculaire inspiré de l’étude DEWS II.  La première étape est de faire remplir un questionnaire sur la sécheresse oculaire aux patients afin d’identifier ceux qui éprouvent des symptômes de sécheresse oculaire.  Les résultats du questionnaire peuvent ensuite être transposés sur l’algorithme afin de déterminer la bonne avenue en matière de diagnostic et de traitement.

La sécheresse oculaire est une maladie complexe aux multiples signes et symptômes qui doivent être analysés de façon stratégique et structurée.  Il est important d’utiliser l’algorithme de Dr Reis, puisque celui-ci aide à prévenir les erreurs et les omissions en plus de rehausser le niveau de soins et d’améliorer les résultats cliniques.

I-MED Pharma - formulaire d'algorithme

2. Solutions avancées de diagnostic et de prise en charge

I-MED Pharma possède les outils de diagnostic les plus rapides, les plus fiables et les plus économiques sur le marché pour mesurer avec précision l’osmolarité et la fonction lacrymales de vos patients.

Système d’osmolarité I-PEN®

L’un des moyens les plus efficaces de mesurer l’osmolarité (la concentration de sels dissolus dans une solution) est le système d’osmolarité I-PEN®.  Le I-PEN®, utilisé avec les capteurs à usage unique, est un dispositif électronique portatif qui mesure l’osmolarité après environ 2 secondes de contact avec le tissu palpébral.  Aucun calcul requis.

Le I-PEN® a été conçu en tant qu’outil de dépistage en clinique, tant pour les patients présentant des symptômes de sécheresse oculaire que pour les patients pré- et post-opératoires. De plus, le I-PEN® est un atout inestimable pour surveiller le progrès des traitements de sécheresse oculaire.

Le I-PEN® est conçu pour un usage diagnostique in vivo par des professionnels seulement.

Cliquez ici pour voir une vidéo sur le I-PEN®

Cliquez ici pour plus d’information sur le I-PEN®

Le SMTube®

Une étape importante dans le diagnostic de la sécheresse oculaire par insuffisance aqueuse est d’examiner et de mesurer la fonction lacrymale en absorbant les larmes.  Le SMTube® est un test de méniscométrie sur bande utilisé comme outil diagnostique pour mesurer la fonction lacrymale.

Cliquez ici pour plus d’information sur le SMTube®

MESURER LE PROGRÈS ET PRÉVOIR DES SUIVIS

Il est important de pouvoir mesurer si l’état de vos patients aux yeux secs s’améliore au fil du temps.  Lorsque l’algorithme de sécheresse oculaire est employé lors de visites consécutives, vous pouvez examiner tous les facteurs quantifiables pour déterminer s’il y a eu ou non amélioration.

Les facteurs de base pour évaluer les progrès ou l’amélioration sont :

  • Le test d’osmolarité lacrymale (mesures prises à l’aide du I-PEN®)
  • Le questionnaire du patient

Ces résultats peuvent ensuite être partagés avec les patients, en leur montrant exactement où ils se situent dans l’algorithme. Cela les aide à mieux comprendre leur affection, même lorsque leurs signes et symptômes ne semblent pas concorder.  Cette façon de faire donne confiance aux patients et les encourage souvent à poursuivre leur traitement, ce qui améliore les résultats cliniques.

Afin de mesurer le progrès d’un patient, des suivis doivent avoir lieu 1 mois, 3 mois, 6 mois et un an après la première visite.  Les rendez-vous subséquents peuvent ensuite être prévus en fonction des recommandations du médecin.

Back To Top